Emancipation de la femme arabe

Dès le début du XIX° siècle, des initiatives féministes dépassent les frontières originelles des mouvements nord-américain et européens. Non seulement les féministes occidentales entreprennent d'internationaliser leur mouvement mais l"émergence d'une première vague, entre 1910 et 1940, est manifeste au plan social et national.

En Egypte, dès l'installation de Napoléon en Egypte, des penseurs se prononcent pour une modernisation de l'Islam liée à une première émancipation féminine. Une Turque, Najiye Hanum (épouse du Sutan 'Abdulhamid) représentante des femmes, évoque les principales de ces revendications; Les femmes luttent pour le droit de sortir sans voile , le mariage après l'âge de 15 ans et le droit au travail.

Ces femmes revendiquent principalement cinq grands principes : l'égalité des droits entre hommes et femmes, le droit à l’instruction générale et à la formation professionnelle au même titre que les hommes, l’égalité dans le mariage et l’abolition de la polygamie, mais aussi l’égalité en termes d’admissibilité aux postes administratifs et législatifs.

En 1913 un congrès (congrès général arabe) tenu à Paris évoque la question de la femme pour la première fois. La 1ère guerre mondiale éclate, les femmes en profitent et elles se trouvent sur le terrain pour aider les blessés de guerre.